Portrait de la famille Barrier, les propriétaires du gîte Lamayorc à Saint Bonnet de Salers

Aujourd’hui nous découvrons la famille Barrier qui a rénové la maison de famille pour en faire un gîte et lui donner une seconde vie. Ils sont 8 frères et sœurs et ont tous travaillé sur le projet de rénovation de la maison de leurs parents.

J’ai eu le plaisir de rencontrer trois des frères et sœurs Barrier ainsi que Véronique Barrier la femme du cadet des frères Barrier. Je vous propose de les laisser vous raconter leur aventure.

Famille Barrier

Présentation des propriétaires

Jérome Barrier : « Je suis le plus jeune des huit frères et sœurs. Je suis électricien et je travaille avec mon épouse Véronique. C’est moi qui ai pris en gérance le gîte. »

Francis Barrier : « Je suis l’aîné des deux garçons de la famille et je suis agriculteur. Je travaille avec ma sœur et mon beau-frère sur l’exploitation qui se trouve non loin du gîte. »

Francine Vergne : « Je suis la plus jeune des six sœurs Barrier. Je suis mariée et je travaille donc avec mon mari et mon frère sur l’exploitation agricole. »

Véronique Barrier : « Je suis l’épouse de Jérôme, je suis secrétaire pour mon mari et également pour le gîte. Je suis le premier contact pour les appels pour le gîte qu’ils viennent de la centrale de réservation des Gîtes de France ou des locataires. »

Il reste donc cinq des sœurs Barrier qui n’ont pas pu être présentes, Francine nous les présente :

« Il y a :

  • Marie Hélène qui est elle aussi agricultrice avec son mari à Albos sur la commune de Mauriac. Ils possèdent également un hébergement Gîte de France,
  • Marie Jeanne qui travaille à l’IME Les Escloses de Mauriac,
  • Claudine qui vit à Aulnay-sous-Bois et qui est retraitée,
  • Odile habite à Lavialle sur la commune du Vigean. Elle est aide-ménagère.
  • Et enfin Monique qui est secrétaire à la CCI d’Aurillac. »

Cette grande équipe a donc rénové le gîte 320, gîte Lamayorc à Saint-Bonnet-de-Salers pour 6 personnes en 3 épis.

 

Le gîte de Lamayorc

Le gîte est né de la rénovation de la maison de nos parents. Nous avons hérité tous les huit de la maison et aucun d’entre nous ne souhaitait se séparer de celle-ci sans pour autant s’y installer.

« C’est la maison où je suis née et c’est pour cela qu’elle a autant d’importance à mon cœur » dit Claudine la seconde des filles.

Nous voulions absolument qu’elle reste vivante comme quand nous y habitions tous.

« C’est ici que nous avons grandi… nous ne voulions pas la vendre. C’est un souvenir et un cadeau de nos parents.»

L’idée de la louer à l’année ne nous plaisait pas car nous ne pourrions pas en profiter pour nous retrouver de temps en temps. C’est comme ça que nous avons choisi d’en faire un gîte.

Créer un gîte permettrait à la maison d’être habitée régulièrement tout en nous laissant la possibilité de nous réserver la maison occasionnellement pour des réunions de famille.

De plus, s’occuper du gîte nous a donné un prétexte supplémentaire pour nous retrouver en famille soit pour les travaux, soit pour accueillir nos locataires.

 

Le projet

Phase un : mise en place du projet

L’idée de transformer la maison en gîte s’est imposée naturellement. En revanche, nous avons discuté longtemps sur l’aménagement de la maison. Jérôme a réalisé un plan intérieur qui a convenu à la majorité d’entre nous et nous avons commencé à faire un bilan des travaux à réaliser.

Véronique s’est chargée de prendre contact avec les Gîtes de France à Aurillac pour nous accompagner dans le projet. Carole, une technicienne des Gîtes de France, est alors venue voir la maison. Suite à sa visite, elle et Véronique ont monté un dossier pour demander des subventions.

Nous avons obtenu des subventions qui nous ont permis de refaire une partie de la toiture. La réfection de la toiture a été une des parties importantes du budget et nous n’aurions pas pu réaliser ces travaux sans les subventions.

Nous nous sommes donc lancés dans les travaux.

Phase deux : réalisation des travaux

À l’étage, nous avons juste rafraichi un peu le mobilier des chambres car nos parents avaient déjà fait quelques travaux de peinture qui étaient encore d’actualité. En revanche nous avons détapissé la cage d’escalier pour lui donner un coup de jeune tout en conservant l’escalier existant.

Le plus gros des travaux a été le rez-de-chaussée ! Nous avons fait intervenir des artisans car les travaux étaient plus importants.

Nous avons supprimé plusieurs cloisons avec l’aide d’un maçon pour ouvrir l’espace de vie sur la cuisine. Ce qui nous a permis de découvrir et de mettre au jour la belle cheminée du salon. Une belle surprise ! Nous avons également supprimé le crépi intérieur qui masquait les pierres de la maison pour faire ressortir le charme des maisons d’ici.

Un carreleur est également venu pour rafraîchir le vieux carrelage au sol pour le remplacer par de grands carreaux clairs et plus modernes.

Pour le reste, nous l’avons fait en famille. Nous avons la chance de compter dans la fratrie plusieurs personnes travaillant dans le bâtiment : ça nous a facilité la tâche et permis d’obtenir un rendu professionnel.

Les travaux ont duré 6 mois en tout.

De notre côté, nous avons  réalisé des travaux d’isolation et d’électricité pour installer des luminaires modernes et des chauffages électriques. Avant, la maison n’était chauffée que par le poêle à bois…

Nous avons poncé les poutres de la cuisine et nous les avons peintes en blanc pour apporter plus de hauteur à la pièce.

« Pour le reste, c’est beaucoup de décoration et de peinture. »

La cuisine a été refaite à neuf pour que l’on puisse avoir tout le confort nécessaire. Nous avons également aménagé une salle d’eau avec douche et toilette au rez-de-chaussée et entièrement refait la salle de bain à l’étage.

Nous avons mis en valeur les deux cheminées…

« Chacun d’entre nous a apporté sa petite touche de décoration pour avoir ce résultat. »

Nous avons fait beaucoup de changement par rapport à l’époque où nous y habitions, mais nous sommes contents du résultat. Nous voulions faire un gîte avec le confort moderne, mais en conservant l’âme de la maison.

« Ça n’a pas toujours été facile de faire les travaux car ça a fait remonter beaucoup de souvenirs… Mais aujourd’hui, je suis sûr que nos parents seraient fiers de ce qu’on a fait », ajoute Francine.

C’est un beau projet que nous avons réalisé ensemble, en famille.

 

Le budget

Pour les travaux, nous avions défini un budget qui correspondait à ce que nos parents nous avaient laissé. À celui-ci, sont venues s’ajouter les subventions qui nous ont permis de faire tous les travaux correctement.

« Tout ce qu’ils nous ont donné, nous l’avons investi dans cette maison », souligne Jérôme.

Il nous reste encore une partie de la maison à rénover, mais pour l’instant nous n’avons pas le budget… Mais un jour on le fera.

Votre gîte aujourd’hui

Le gîte représente un lien supplémentaire qui nous unit ! Nous nous retrouvons à tour de rôle pour accueillir nos locataires et faire le ménage.

« Nous voulons tous participer à l’accueil donc on se relaie, de même pour le ménage et l’entretien du gite. C’est un prétexte pour se retrouver ou simplement pour appeler ceux qui sont loin. »

Pour l’accueil de nos locataires, nous leur offrons toujours des produits locaux pour leur faire découvrir les produits d’ici. Nous leur parlons de la région, de ce qu’il faut visiter. Nous leur proposons également de venir visiter la ferme : voir les vaches, assister à la traite… Tous ne viennent pas mais ceux qui viennent sont ravis et nous également de partager ce moment avec eux.

C’est un vrai plaisir pour nous d’accueillir des vacanciers et de leur faire découvrir la maison et de leur parler de la région.

Une anecdote

Notre gîte est ouvert depuis 3 ans et nous avons toujours eu des personnes agréables qui ont séjourné chez nous. Certains viennent pour le calme du lieu et d’autre pour découvrir, se ressourcer ou encore se retrouver en famille le temps de leur séjour.

Nous n’avons pas internet au gîte et pour l’instant, personne ne nous l’a réclamé bien au contraire. Un papa venu en séjour avec ses ados nous a même dit qu’il avait redécouvert ses enfants. Loin d’internet, ils avaient discuté ensemble, fait des jeux de société, des parties de ping-pong… Ils s’étaient retrouvés.

Cette remarque nous a fait plaisir et même les ados qui semblaient ne pas être ravis de passer leurs vacances en pleine nature sans internet et sans téléphone semblaient contents de leurs vacances.

 

Gîtes de France et vous ?

Nous avons choisi d’être accompagnés par Gîtes de France dans notre projet car ici, tout le monde connait le label et que c’est un gage de qualité et de sérieux.

Véronique s’est occupée de contacter les Gîtes de France au début du projet. C’est donc Carole qui s’est occupée de notre dossier. Elle est venue avant et pendant les travaux pour nous donner quelques conseils sur les équipements nécessaires dans le gîte. Elle nous a aussi proposé une étude prévisionnelle afin de nous donner une idée de la fréquentation que nous pouvions espérer dans le gîte.

Enfin, elle nous a assisté pour réaliser les dossiers de demande de subvention. À l’époque nous avons pu bénéficier de l’aide de la Région et de l’Europe.

Une fois les travaux terminés, c’est Delphine, une autre technicienne des Gîtes de France qui a pris le relais pour venir agréer et classer le gîte.

 

Aujourd’hui, notre gîte se loue bien. Les réservations passent toutes par le service de réservation à Aurillac. C’est une sécurité pour nous et pour les locataires ! De plus, tous les contrats et les règlements sont gérés par le service de réservation ce qui nous permet de nous concentrer uniquement sur l’accueil de nos locataires et les prestations que nous proposons au gîte.

« Nous apprécions beaucoup de rencontrer des personnes grâce au gîte, de leur présenter la maison et son histoire ainsi que le département et particulièrement notre village. »

 

Plus tard, nous souhaitons rénover l’autre partie du gîte. Celle que nous n’avons pas pu faire actuellement. Nous avons déjà le plan ! Nous créerons surement une suite parentale… nous pensons aussi à créer un espace bien-être… Nous voulons continuer à faire vivre la maison et à l’améliorer pour que nos locataires y passent un séjour inoubliable.

 

« Nous sommes fiers d’avoir pu rénover notre maison de famille pour la partager avec nos locataires. Ce projet nous a permis de créer un lien supplémentaire entre nous et de faire plein de belles rencontres. Nous sommes heureux de pouvoir partager Notre maison avec autant de monde. »

Portrait de propriétaire Philippe et Nadine Danthine

Le gîte « Le Harpail » situé au Falgoux dans le Cantal est l’histoire d’un coup de cœur. C’est l’histoire de Nadine et Philippe Danthine venus de Belgique pour voir des amis et tombés amoureux du lieu.

Je vous propose de découvrir avec moi, ce couple de propriétaires belges qui partage leur « petit coin de paradis » avec des vacanciers.

Continue reading

Le Relais Départemental du Cantal participe à la campagne publicitaire nationale et inédite des Gîtes de France®

#partageonsdesmomentsuniques

Gîtes de France®, acteur de référence européen du tourisme chez et par l’habitant, a lancé une campagne publicitaire inédite. S’appuyant sur la force de son réseau national – 42 000 propriétaires proposant plus de 70 000 hébergements en France -, Gîtes de France® propose la plus grande campagne personnalisée dans le secteur du tourisme.

Le Relais Départemental du Cantal participe à cette opération inédite avec 10 spots réalisés par les propriétaires de son territoire.

Continue reading